1979

Accueil Remonter Grands Joueurs Pays/Countries Doubles / offer list Mancoliste/Want list Thèméchecs BENEFRALUX OIympiades Liens / Links Livre d'Or

 

Accueil
Remonter

 GUINEE BISSAU

 
 
15 janvier 1979 
 

Année internationale de l'enfance 
   

         

timbre dentelé et non dentelé

 

30 p : Enfant jouant aux échecs (échiquier mal orienté)

 

Ce timbre fait partie d’une série de 6 portant le sigle de l’UNICEF.


 
Bloc dentelé et non dentelé reprenant le timbre  


 

 COMORES

 
 
19 février 1979 
 

Grands Maîtres des Echecs

 
 

       

  40 F : Philidor, Anderssen et Steinitz

100 F: Pièces anciennes et oeuvres d’art

500 F : Alekhine, Spassky et Fischer

 


     

Même série mais en non dentelé

 

Le triptyque forme un magnifique échiquier

 

Chaque timbre a été émis en bloc individuel dentelé et non dentelé


    

 

 

3 blocs dentelés  

   

 

Les 3 mêmes blocs en non dentelés  

 

 

 
 

 CENTRAFRIQUE

 
 
6 mars 1979 
 

Année internationale de l'enfance  
  
 
  
 
         

 

1 500 F : ce timbre est gaufré et doré ; il représente deux pièces du jeu : Roi et Cavalier, ainsi que des enfants jouant aux échecs

 

 

 

Ce timbre a été émis en feuillet de 4 timbres, soit en dentelé, soit en non dentelé.

 Même feuillet, mais avec le timbre non dentelé

centrafrique 1979 FDC bloc dentelé

Enveloppe premier jour reprenant le bloc dentelé

 

 Reprise du timbre sous la forme d’un bloc, avec en marge, une mère et son enfant ainsi que le signe de l’UNICEF.

 

 

 
 
 

 URUGUAY

 
 
29 avril 1979 
 

XXIII° Jeux Echiquéens à Buenos-Aires

 
 


  
Ce bloc est composé de 4 timbres commémorant les grands évènements de l’année ; le timbre de 7 NP en bas, à gauche : Tour et Echiquier. En marge de ce timbre, on retrouve un Cavalier.

 

On retrouve ce bloc dentelé avec la surcharge « Exposicion Filatelica International Olimpiadas 1980 »

 Tirage : 16 000 blocs

 

Bloc presque identique si ce n’est que les valeurs faciales ont été effacées et  qu’il porte en surcharge les anneaux Olympiques


Même bloc que le premier ou presque…. Sur réclamation de l’administration postale anglaise, la partie basse du bloc a du être retirée.

 



 HONGRIE 

 
 
12 mai 1979 
 

XXIII° Jeux Echiquéens à Buenos-Aires en 1978

 
 

          

3 F : Coupe « Hamilton-Russel »et pièces

Timbres dentelé et non dentelé à usage postal

 

Tirages :

-dentelé :       311 200 exemplaires

-non dentelé :  21 900 exemplaires  

FDC reprenant le timbre non dentelé


 

 CHINE  

 
 
15 septembre 1979 
 

IV°Jeux sportifs nationaux 
 

 

2 y : Bloc comportant l’emblème de ces jeux et en marge, les différents sports présents dont en haut vers la gauche une figurine du jeu d’échecs et un pion du jeu chinois.

 

Tirage : 200 000 blocs

 
   

 HONGRIE 

 
 
29 octobre 1979 
 

Peinture de Vasarely:"Vega-Sakk"  

         

 
   
1 Ft : Composition géométrique ‘échiquier’

 

Tirages :

-                     dentelé :         4 608 300 exemplaires

-                     non dentelé :         5 900 exemplaires

 

FDC comprenant le timbre non dentelé

 

 MALI

 
 
30 novembre 1979 
 

Grands Maîtres des Echecs

 

Cette série de 4 timbres sort de l’ombre quelques grands champions connus ou moins connus.

 
 

100 F : David Janowski 


 
         

dentelé, non dentelé, variation de couleur

mali 1979 feuillet essais de couleur janowksi

feuillet reprenant les différentes couleurs inclues dans l'élaboration de ce timbre

épreuve de luxe

épreuve d'artiste, extrêmement rare et difficile à se procurer

mali 1979 FDC 100 F

Enveloppe premier jour de ce timbre

 

David Janowski ( 07/06/1868 – 15/01/1927)

Ce joueur, né en Pologne (Wolkowysk) élu très tôt domicile en France.

Sa carrière de joueur d’échecs débuta réellement vers la fin des années 1890.

A son palmarès, il obtint une 3ème place dans les très forts tournois de Vienne en 1898, une seconde place dans celui de Londres l’année suivante et une victoire dans le Tournoi de Monte Carlo en 1901.

Durant de nombreuses années encore, il fut un sérieux adversaire dans de nombreux tournois.

2 fois dans sa carrière, il se battit pour le titre prestigieux de Champion du monde alors détenu par l’Allemand, Emmanuel Lasker. Par deux fois, il perdit nettement.

La première rencontre eut lieu en 1909 à Paris (du 19/10 au 9/11) en 10 parties. Le score fut de +1 ; =2 et -7.

Il tenta une seconde fois en 1910 (du 8/11 au 8/12) à Berlin. Le score fut plus radical : 3 nulles et 8 défaites !

 

Il mourut sans argent dans une maison de retraite de la ville de Hyères (dans le sud de la France) en janvier 1927.

 

 

140 F : Alexandre Alekhine (Alechin)  

         

dentelé, non dentelé, variation de couleur

mali 1979 feuillet essai de couleur alekhine

feuillet reprenant les différentes couleurs inclues dans l'élaboration de ce timbre

épreuve de luxe

épreuve d'artiste, extrêmement rare et difficile à se procurer

mali 1979 FDC 140 F

enveolppe premier jour de ce joueur




Alexandre Alekhine (31/10 ou 1/11/1892 – 24/03/1946)

 

Ce joueur, d’origine Russe est né à Moscou d’une famille d’aristocrate.

Peu après la Révolution Bolchevique de 1917, il s’exile en France, à Paris, et y prend la nationalité française en 1921.

Durant sa carrière, il remporta 62 grands tournois, termina 12 fois second, 6 fois 3ème…. . Palmarès plus qu’impressionnant. Tous les grands joueurs de l’époque et ceux qui lui succédèrent ont vanté sa compréhension du jeu et son génie.

Pour Alekhine, les échecs n’étaient ni une science ni un sport, mais un Art.

Il fut champion du monde de 1927 à 1935 et de 1937 à 1946.

 

- en 1927, ill devient pour la première fois champion du monde  en affrontant le génial Cubain José Raul Capablanca. Pour obtenir le titre, il fallait gagner 6 parties. La rencontre dura 2 mois et demi et comporta 34 parties. Le résultat donna pour le Français un score de 6 gains, 25 nulles et 3 défaites.

Il refusa par la suite de rencontrer à nouveau le Cubain, le craignant trop.

 

- en 1929, il rencontra pour la première fois le fort joueur Russe Efim Bogoljubov. Le résultat fut très clair : 11 gains, 9 nulles et 5 défaites.

 

- en 1934, un match revanche a lieu entre Bogoljubov et Alekhine. Le résultat reste le même : 8 gains, 15 nulles et 3 défaites.

 

 - en 1935, il remet son titre en jeu face au Néerlandais Max Euwe. Il perd son titre d’un point (15,5 à 14,5). A ce moment là de sa vie, le Français versait dans l’alcool.  Cette terrible déconvenue l’aida pendant quelques temps à reprendre pied et à redevenir performant.

 

- en 1937, il reconquit de belle manière sa couronne en infligeant une cuisante défaite au Batave : 11 gains, 11 nulles et 4 défaites.

 

Le titre devait à nouveau être remis en jeu après la seconde guerre mondiale face au Soviétique Botvinnik.

Hélas, il s’éteignit durant cette même année à Estoril au Portugal. Il serait mort pour certains étouffé par un morceau de viande, pour d’autres par abus d’alcool qui aurait provoqué une hémorragie cérébrale.

 

Il repose depuis 1956 au cimetière de Montparnasse à Paris. Une statue de lui en marbre blanc le présente devant un échiquier.

 

 

 

200 F : W. Schlage (1888 – 1940)  

         

dentelé, non dentelé, variation de couleur

mali 1979 feuillet non dentelé schlage

feuillet reprenant les différentes couleurs inclues dans l'élaboration de ce timbre

épreuve de luxe

épreuve d'artiste, extrêmement rare et difficile à se procurer

mali 1979 FDC 200 F

enveloppe premier jour de ce joueur


Il est curieux de rencontrer ce joueur allemand dans une série de timbres traitant des Grands Maîtres des Echecs. En effet, celui-ci n’est connu que grâce S. Kubrick et son légendaire 2001 : L’Odyssée de l’espace (en 1968).

Dans une des scènes, on peut voir l’ordinateur Hall 9000 vaincre le  Docteur Franck Pool d’un superbe mat.

Ce passage,est tiré d’une partie jouée en 1910 à Hambourg entre Roesh et Willi Schlage avec les noirs.

C’est Kubrick qui a tiré à tout jamais ce joueur de l’anonymat.

De plus, le réalisateur de cette série de timbres est d’origine allemande, ceci peut expliquer cela !

 

 

300 F : Efim Bogoljubov (mal orthographié sur le timbre ‘Bogoljulow’)  

         

dentelé, non dentelé, variation de couleur

mali  1979 feuillet essai de couleurs bogoliubov

feuillet reprenant les différentes couleurs inclues dans l'élaboration de ce timbre

épreuve de luxe

épreuve d'artiste, extrêmement rare et difficile à se procurer

mali 1979 FDC 300 F

enveloppe premier jour de ce joueur


Efim Dimitrievitch Bogoljubov (14/04/1889 – 18/06/1952)

 

Ce joueur d’origine Russe est né en Ukraine. Il était issu d’un milieu plutôt modeste et se destinait plus à une vie de prêtre qu’à celle d’un joueur d’échecs.

Il fut un brillant joueur mais manquant de constance et d’assurance lors des grands évènements, notamment lors de ces deux rencontres face à Alekhine pour le titre de champion du monde.

Il fut champion d’URSS en 1924 et 1925 puis champion d’Allemagne à plusieurs reprises après avoir pris en 1927 la nationalité Allemande.

Il remporta de nombreux tournois, dont en 1925, celui de Moscou devant Lasker et Capablanca.

Par deux fois, en 1929 et 1934, il tenta de ravir le titre de champion du monde à Alekhine. En vain ! Les scores furent : - en 1929 : +5 ; =9 ; -11 puis en 1934 : +3 ; =15 et -8.

Il mourut à Triberg en Allemagne en 1952.  

FDC reprenant les 4 timbres de la série

 

 

 

Retour à l'accueil