R D A

Accueil Remonter Années Grands Joueurs Doubles / offer list Mancoliste/Want list Thèméchecs BENEFRALUX OIympiades Liens / Links Livre d'Or

 

Accueil
Remonter

 

                             

 

1960

27 septembre 1960 
 

           

  14èmes Olympiades à Leipzig

 

10+5 pfg :   Tour et échiquier

20+10 pfg : Cavalier et échiquier

25+10 pfg : Fou et échiquier


variété; pliure en haut à droite du timbre  


Un peu d'Histoire... 
  

  Cette XIVème Olympiade se déroula du 26 octobre au 9 novembre 1960 à Leipzig en Allemagne de lEst. 
  40 équipes de 4 joueurs et 2 remplaçants étaient inscrites pour cette compétition. En tout 232 joueurs étaient présents dont 26 GMI et 37 MI
  Le public ne s'y trompa pas, le niveau était extrèmement relevé, pas moins de       10 000 visiteurs se rendaient dans la salle du tournoi chaque jour. La presse également était présente en nombre. Pour le gouvernement est allemand, c'était un moyen rêvé de présenter au monde entier de ce dont il était capable du point de vue organisation. C'était un excellent véhicule de propagande. 
 

  Citons parmi les joueurs présents les noms de : Fisher (à peine 17 ans et déjà au premier échiquier de l'équipe américaine), Tal (le champion du monde), Najdorf, Euwe, Botvinnik, Kérès, Kortchnoï, Smyslov, Petrossian ........... et bien d'autres encore. 
  Les 40 pays étaient divisés en 4 groupes de 10 équipes. Après 9 parties, les 3 premières équipes de chaque groupe se rencontraient dans un nouveau groupe (les 12 plus fortes équipes). Les 3 suivantes (de la 4ème à la 6ème place) se rencontraient dans un groupe B, et les 4 autres (les équipes les plus faibles) jouaient entre elles.  
  Au total, chaque nation devait jouer 20 matchs. 

  L'équipe soviétique ne laissa aucun suspens et emporta haut la main, de manière hégémonique cette compétition. A la seconde place, les USA firent un parcours de tout premier plan, terminant de peu devant le Yougoslavie. 
 

  A l'exception des Etats Unis d'Amérique, les pays de l'est trustèrent toutes les premières places. 

Regardons de plus près les résultats de l'équipe d'URSS:

 - sur 20 matchs, 20 victoires!;

- sur 80 parties jouées par l'ensemble de ses représentants: +53; =26; -1 (la défaite est à mettre au crédit de Tal face à l'Anglais Penrose à la dernière ronde).

    Les 6 joueurs soviétiques ont tous obtenu une médaille par échiquier:

-         au 1er: médaille d'argent pour Tal;

-         au 2ème: médaille d'or pour Botvinnik;

-         au 3ème: médaille d'or pour Kérès;

-         au 4ème: médaille de bronze pour Kortchnoï;

-         en tant que 1er remplaçant: médaille d'or pour Smyslov ;

-          en tant que 2ème remplaçant: médaille d'or pour Pétrossian.

Impressionnant!! 
 
  L'équipe de France était également présente lors de cette Olympiade avec comme représentants: Boutteville César, Naradounghian Georges, Bergraser Volf, Casa Alexander, Linais et Cormier Kristian.  

  Cette équipe ne brilla pas particulièrement puisque dès la première phase de la compétition elle était déjà reversée dans le groupe 3 dans lequel elle ne termina qu'à la 31ème place sur 40 (avec 8 gains, 1 match nul et 11 défaites).   

Voici 2 FDC de cet évènement

 RDA 1960 FDC

 

 

1967

 

27 novembre 1967 
 

 
 
Cette série de timbres relate la légende du Roi Drosselbart et de sa Reine. 
Il s'agit d'un conte de Grimm dont voici un résumé: 
König Drosselbart : une fille de roi trop altière, qui refuse tous ses prétendants, est donnée par son père en colère à un musicien vagabond. Elle quitte le château paternel pour aller vivre dans une hutte misérable, dans la plaine. Elle doit se mettre à travailler pour vivre, mais s'aperçoit qu'elle ne sait faire aucun métier. Enfin son mari lui trouve une place de servante dans les cuisines d'un château. Un jour, saisie de nostalgie, elle remonte des cuisines du château pour entr'apercevoir les invités d'un banquet. Le prince la fait venir en pleine lumière, à sa grande honte, puis lui révèle qu'il est l'un des prétendants qu'elle avait naguère repoussés, que c'est lui qui a pris l'apparence d'un vagabond et qui lui a fait subir toutes ces épreuves pour dompter son orgueil. Elle se repent, il l'épouse.  
 
 
 

 

1968

 

17 juillet 1968 
 

  centenaire de la naissance de Lasker

 
 
Ce timbre fait partie d'une série de 5 timbres concernant des personnages célèbres. 
 
tirage: 5 000 000 d'exemplaires 

                   

 


Un peu d'Histoire ... 
Lasker Emmanuel (1868-1941)  
Emmanuel Lasker est né le 24 décembre 1868 à Berlinchen en Allemagne. 
Enfant doué, il fit des études de mathématiques. A 15 ans il commença sérieusement à s'intéresser aux échecs. Dès l'âge de 20 il acquit le titre de maître. 
Après plusieurs victoires dans les tournois les plus prestigieux, il s'empara du titre de champion du monde à l'Autrichien Wilhelm Steinitz en 1894 ( 10, -5, =4). 
Outre le fait d'être un merveilleux joueur d'échecs, il était également docteur en mathématiques et en philosophie. Il adorait les jeux de logique et était un excellent joueur de bridge (parfois il délaissait les échecs pour ces autres passions). 
De même, il fut un ami très proche d'Albert Einstein qui trouvait que le jeu d'échecs était une perte de temps. 
Son style de jeu était plutôt particulier. Il s'adaptait à son adversaire. Il le laissait maître du jeu, lui laissant croire qu'il dominait la partie avant de fondre sur lui dans des contre-attaques cinglantes. 
Sa technique lui réussit à merveille puisqu'il resta champion du monde durant 27 ans. 
Ce n'est qu'en 1921 que le génial José Raul Capablanca lui subtilisa le sacre. 
Il s'éteint à New York en 1941 après une carrière et une vie bien remplies.

carte commémorative de ce champion

 

 

1969

 

17 juillet 1969 
 

 

16ème championnat du monde des étudiants par équipes à Dresde


Tirage: 6 000 000 de séries   

 

         

2 variétés: l'une rouge et la seconde ne portant pas la couleur or

timbres plutôt difficiles à se procurer

il existe également le timbre ci-dessus en non dentelé


 
 


 

1981

 

24 mars 1981

 Centre sportif de Berlin-Est

 1 M: le timbre représente le centre sportif; en marge, scènes sportives et de loisir;  en haut à gauche, jeu d'échecs de plein air

 

Retour à l'accueil